Projet 17 mai: Ganimo




Ganimo




13 commentaires:

  1. Chatooooooon c'est trop beau...!

    Dede.

    RépondreSupprimer
  2. ca me rappelle un tres beau souvenir... très belle planche!

    RépondreSupprimer
  3. Idem avec les garçons, ah l'amour, il ne s'explique pas.

    RépondreSupprimer
  4. Très joli, beaucoup de douceur se dégage. Attendrissant presque, en tout cas touchant.
    L'amour est beau, sous toutes ses formes.

    RépondreSupprimer
  5. j'aime beaucoup l'idée que 2 histoires se répondent.
    la fille du train n'ose pas retraverser la ville, car elle se dit que dans le monde où elle vit, elle n'a aucune chance que la fille sur qui elle a flashé soit attirée par elle... celle qui est là avec son livre, n'espère qu'une chose, qu'elle repassera.
    ça n'arrivera pas, la faute des préjugés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelqu'un a remarqué le lien ! Ouaaaais o/

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup le pti clin d'œil au poème de Baudelaire à "une passante"

    (et j'avoue qu'avant même d'avoir vu le livre où il y a écrit Baudelaire, la planche m'a toute de suite fait pensé à ce poème !) :


    "La rue assourdissante autour de moi hurlait.
    Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
    Une femme passa, d'une main fastueuse
    Soulevant, balançant le feston et l'ourlet ;

    Agile et noble, avec sa jambe de statue.
    Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
    Dans son oeil, ciel livide où germe l'ouragan,
    La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

    Un éclair... puis la nuit ! - Fugitive beauté
    Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
    Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?

    Ailleurs, bien loin d'ici ! trop tard ! jamais peut-être !
    Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
    Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais ! " ♥

    RépondreSupprimer
  7. deux belles histoires, des dessins très beau... un seul mot pour commenter : Bravo !

    RépondreSupprimer
  8. J'aime beaucoup beaucoup les dessins! Bravo!

    RépondreSupprimer
  9. Très jolie histoire, l'amour n'a pas de frontières :3

    (rien à voir, mais quelle est la police de caractères utilisée ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une téléchargée juste pour l'occasion ! Euh, attendez que je la retrouve...
      Ah ! Alors c'est "Jellyka Estria's Handwriting" http://www.dafont.com/fr/search.php?q=handwriting+jellyka et Anime Ace pour les paroles de Béber !

      Supprimer
    2. Merci d'avoir recherché le nom (et même le lien) pour moi, c'est adorable !

      Supprimer