Projet 17 mai: Guillaume Penchinat - Nine




Guillaume Penchinat - Nine



54 commentaires:

  1. RAAAAAAAAAAAAAAAAAARG!!!!! QU'ON LUI FASSE BOUFFER LA PHOTO DE SON CHAT A CELLE LA ! ! ! !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas la photo du chat...le clavier, l'écran, le téléphone, la bouteille d'eau, la chaise, la tasse, la poubelle et le pot.

      Supprimer
    2. Qu'on lui fasse carrément bouffer l'hôpital -_-

      Supprimer
    3. Je plussoie ;) !

      Supprimer
    4. RAAAAAAAAAAAH !!!! Saloperie !

      Supprimer
    5. c'est à en rester sans voix devant autant de bêtise !!

      Supprimer
    6. Ouais bon, connaissant le milieu hospitalier.. Je défend l'infirmière, je m'explique... Toute la journée les gens qui n'ont pas le droit aux visites essayent de négocier alors qu'il y a un règlement ! Le pacs pour info permet le droit aux visites, alors pacsez cous au lieu de parler de mariage.

      Pour info un couple hétéro non pacsé n'a pas plus de droit de visites.

      Supprimer
    7. Certes, mais un "couple hétéro non pacsé", lui, a le droit au mariage...
      C'est moins une question de se marier que d'avoir les mêmes droits que les autres...(Enfin, de mon point de vue. Après, tout le monde ne seras pas forcement d'accord avec moi.)

      Supprimer
    8. C'est marrant mais tout le monde oubli le pacs!

      Quel est le but réel, avoir les mêmes droits ou avoir un "mariage".
      Perso, je suis plus partant pour que le pacs intègre le droit à l'adoption que pour changer son nom en mariage :-)

      Après, si le but est d'avoir un mariage religieux...

      Supprimer
    9. Moi je pense que l'on ne devrais faire AUCUNE différence entre un mariage homo et un mariage hétéro...

      J'ai souvent entendu des homophobes dire que les homos voulais le mariage pour faire COMME les hétéros.
      Comme si c'était normal un hétéro de vouloir se marié mais pas pour un homo...

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup cette participation.

    RépondreSupprimer
  3. oui, le dessin est vraiment classe :) (le scénario aussi est bien - faut que je le dise, sinon Nine va penser que je m'acharne contre elle :)

    RépondreSupprimer
  4. C'est trop beau Guillaume, et belle histoire Nine, ça marche mieux avec ton dessin que ça l'aurait été avec le mien :)

    RépondreSupprimer
  5. triste histoire ! Merci d'en parler !

    RépondreSupprimer
  6. Putain, les boules quand même...

    RépondreSupprimer
  7. Oui, les boules. Belle dénonciation. Cette note est juste parfaite !

    RépondreSupprimer
  8. Bravo Guillaume, et très belle (et triste, et sans doute commune) histoire.

    RépondreSupprimer
  9. La frustration! Des baffes se perdent

    RépondreSupprimer
  10. Cela me fait penser à l'un des court-métrages de Sex Revelations.

    RépondreSupprimer
  11. "Vous n'êtes pas mariés". RAH. Comme s'ils avaient le choix, bordel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sur qu'ils ont le choix : le PACS.
      Les principales différences sont l'adoption et la naturalisation mais c'est déjà un grand pas en avant qui a été fait.
      Attention à ne pas tomber dans l’excès, les homophobes le sont déjà assez.

      Je trouve que c'est un très bon rappel pour le PACS et le mariage qui sont les seuls moyens d'être reconnus officiellement comme un couple quel que soit le couple.

      Supprimer
    2. Je ne suis absolument pas d'accord Scroum. Tout d'abord le PACS et le mariage ont en effet des points communs mais également des differences supplementaires comme la pension de reversion que vous ne citez pas.
      De plus vous parlez suremet du choix de se pacser ou non. Or vous etes hors sujet car le choix auquel se refere Ftisy et le choix entre le PACS et la mariage que ,nous homosexuels à la difference des heterosexuels , n'avons pas. Donc pour etre reconnu en tant que couple, nous n'avons que le PACS et non le choix entre le PACS et le mariage.

      Supprimer
    3. Je maintiens que la planche n'est pas juste, pour être reconnu comme un couple dans l'administration et avoir le droit aux visites à l'hôpital, ce qui est le problème suggéré ici, le pacs suffit amplement !
      Trop de personnes l'oubli et je parle de tous, hétérosexuel, homosexuels, etc.

      Donc oui ! Les personnages de la BD ont le choix de pouvoir être reconnu par l'administration de l'hôpital !
      Il faut savoir être précis quand on se bat pour une chose aussi importante que l'égalité des droits pour tous. Sinon, c'est trop facile pour ceux qui préfèrent que le système reste tel qu'il est.

      Concernant les différences entre le pacs et le mariage, j'ai précisé dans mon message que la liste des différences n'était pas complète et vous avez bien raison de citer les pensions. C'est un point qui pourrait bien changer ces prochaines années... enfin je l'espère.

      Supprimer
    4. Je n'etais pas au courant que le PACS suffisait,je m'excuse donc, mea culpa.
      Donc oui, vous avez raison dans ce cas là. Je pense que nous sommes d'acord pour le reste :)

      Supprimer
  12. Réel et tout à fait intolérable!

    RépondreSupprimer
  13. En effet beaucoup trop réel....

    RépondreSupprimer
  14. Flippant, c'est comme de parler à un mur...
    Et comment ça se passe pour un couple hétéro pas marié, dans la même situation ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sur que oui, c'est la même problème.
      Ça ferait une très bonne pub pour le mariage ET le pacs.

      Supprimer
  15. Vrai aussi pour les heteros...

    RépondreSupprimer
  16. Vous imaginez si l'accidenté venait à mourir quelques minutes plus tard... je crois qu'à sa place, je l'aurais tuée cette pouf**asse @_@

    RépondreSupprimer
  17. Comme quoi, un con avec du pouvoir, c'est toujours chiant.

    RépondreSupprimer
  18. est-ce que ça arrive également aux couples hétérosexuels non mariés ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça peut. Parce qu'effectivement, si elle suit le règlement à la lettre elle ne doit pas leur donner d'infos non plus, et il y en a des comme ça. Sauf que face à l'argument "pas mariés" les hétéros peuvent opposer un "on s'y prépare" qui adoucit homophobes rétrogrades (à condition quel le/la malade n'ait pas déjà un(e) époux(se) qui se serait présenté avant bien sûr).
      Un autre cas, sans doute plus rare, c'est le beau-parent d'un enfant accidenté, dans une famille recomposée, qui arrive avant le parent biologique : même s'il s'occupe de l'enfant plus que son vrai parent "de même sexe" (genre la belle-mère qui voit plus l'enfant que sa vraie mère car c'est le père qui a la garde), c'est seulement aux parents biologiques que seront, en principe, données les informations. Et ce sont seulement eux qui pourront prendre les décisions...
      On peut dire que la situation elle-même ne tient pas forcément de l'homophobie, c'est davantage dans le ton, la fermeture de la dame (oui je suis trop gentille) de l'accueil qu'elle se manifeste, que dans son refus de donner des infos.

      Supprimer
  19. Mouais, en tant général on désigne une personne de confiance qui prend les décisions concernant notre santé si jamais on est plus en état de les prendre. Le corps médical demande qui est cette personne de confiance aux proches. Si j'étais dans cette situation je nommerai mon compagnon pour être la personne de confiance et je le signalerai à ma famille pour qu'elle puisse le dire au corps médical.

    Par contre ok pour le mariage, mais alors le pacs? Ca marche aussi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis toi que ma copine m'avait mis en personne de confiance pour une longue hospit' et que son médecin, un homophobe de première, a tout fait pour nous séparer. Elle avait droit au tel, aux visites, de tous, sauf de moi.

      Supprimer
  20. c'est ce genre de comportement qui me met en colère.

    RépondreSupprimer
  21. Mariez vous!!! Encore faut-il que ce soit accessible à tout le monde!
    Cette petite scène montre bien la nécessité du mariage pour tous!

    RépondreSupprimer
  22. Ouai enfin l'argument "vous êtes pas mariés" j'imagine que ça marche pour tout le monde hein.

    RépondreSupprimer
  23. Punaise moi j'ai vécu ça avec ma copine, pour une longue hospit', je n'avais aucunes nouvelles..

    RépondreSupprimer
  24. Et pourtant, elle m'avait mis personne de confiance, et malgré ça, les médecins refusaient de me dire quoi que ce soit.

    RépondreSupprimer
  25. Purée, c'est horrible. :( Enfin, ce qui arrive hein, la BD est chouette.

    RépondreSupprimer
  26. Un pote m'a appelé une fois, pour me demander de venir et de me faire passer pour la copine de son mec parce qu'ils voulaient pas lui donner d'infos. Finalement pendant qu'il m'appelait y'a un médecin qui est venu et qui a rabroué la femme de l'accueil en lui disant que si elle n'avait aucune empathie pour les gens, il fallait mieux qu'elle change de métier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de mettre un commentaire qui montre une petite lueur d'espoir, non, tous les hétéro ne sont pas homophobes, coincés et antipathique... maintenant faut que ça devienne une majorité (de tolérants et respectueux s'entend, bien sûr)

      Supprimer
    2. Colombine,
      Qui te dit que la femme de l’accueil était hétéro ?
      Il suffit qu'elle soit trop procédurière, trop antipathique comme tu le dis, c'est tout.

      Malheureusement, il y a trop de gens qui ont un métier d’accueil qui sont mal aimables.
      Nous l'acceptons en général (à tort) au quotidien mais dans une situation critique (l’hôpital est le meilleur exemple), ça devient vraiment très très énervant !

      Supprimer
  27. C'est très fort, ça ! Et désespérant... J'aime beaucoup ton trait. Bravo !

    RépondreSupprimer
  28. C'est triste, d'autant plus que c'est terriblement réel. L'illustration a un petit côté cinématographique, j'adore !

    RépondreSupprimer
  29. Ce que je préfère dans cette illu, c'est la façon dont la femme est positionnée sur la dernière image. Elle est carrément gênée et ose même pas regarder l'autre en face. Ben tu m'étonnes. Je crois que je préfère presque ceux qui assument leur connerie.

    RépondreSupprimer
  30. Ça me rappelle un mauvais souvenir... Et en plus, pendant que je faisais les 100 pas en salle d'attente, sans avoir de nouvelles de ma bien-aimée, j'ai entendu l'infirmière d'accueil dire à une autre infirmière "tu te rends compte, ce sont des gouines !".
    Bien sûr ça ne change rien, mais après l'hospitalisation, on avait fait un courrier à la direction de l'hôpital, copie à SOS homophobie. Qu'on sache que ce genre de situation existe. Encore.

    RépondreSupprimer
  31. +1 aux coins blancs arrondis. J'aime tout :)

    RépondreSupprimer
  32. moi mes parents même avant leur pacs ils avait le droit d'avoir des info alors défende le point de vue de l’infirmière je trouve ça moyen...............

    RépondreSupprimer