Projet 17 mai: Kaouet - Laetitia




Kaouet - Laetitia




24 commentaires:

  1. Génial ! Le message passe très bien, et n'oublie pas l'humour.
    Le coup du "Le monde entier devrait être gouine !" était excellent !
    Bravo !

    RépondreSupprimer
  2. Super sympa cette planche, j'adore !

    RépondreSupprimer
  3. C'est super... mais c'est super dur aussi ! Bravo !

    RépondreSupprimer
  4. Très vrai, très beau, très réaliste et avec de jolies touches d'humour. J'adore.

    RépondreSupprimer
  5. Félicitations!!! Bien fait! J'adore!

    RépondreSupprimer
  6. Toutes les situations sont très bien vues ! Et surtout le final est bon : le plus dur à supporter doit sûrement être le regard de sa mère. Le dessin est superbe, comme d'hab ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis tout à fait d'accord...le plus dur c'est quand ca vient des personnes qu'on aime!

      Supprimer
  7. Mon parrain a été littéralement renié par son père parce qu'il est gay... En gros ils se voient toujours des fois mais il ne peut jamais venir avec son compagnon (faut pas déconner non plus) et son père ne fait plus mention de lui, sur le papier il n'a "qu'un seul enfant" alors que bien entendu il en a deux. Je trouve ça affreux que la propre famille puisse se conduire comme ça... Je suis vraiment triste pour lui qui est d'ailleurs la personne que j'apprécie le plus dans cette branche de ma famille non pas parce que "han il est homo c'est cooooool" mais juste parce qu'il est plus sympa, plus ouvert, c'est un mec super et il est renié par sa propre famille. Bienvenue au XXIe siècle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis navrée pour ton parrain .Si ça arrivait à quelqu'un de ma famille de se faire rejeter ainsi par ses parents je crois que ça me choquerais plus qu'autre chose .Qu'il soit fort !

      Supprimer
  8. moi jvie ala réunion une ile ou l'homosexualité et disont un peu mieu accepter je suis bie,et les mec kiff grave les lesbiennes ou les bies un peu trop meme des foix c'est chiant ils te drague encore plus il te colle et te regarde embrasser comme si s'était plus que spéctaculaire et esseye toujours de ramenner les deux dans leur lit.c'est sans doute le sang chaud des iles...

    RépondreSupprimer
  9. Excellent !
    Au début j'ai eu du mal à qualifier d'homophobie les réactions comme celles de la mère, en dernière case... on se dit il faut comprendre, il-elle a ses raisons, il-elle ne veut que notre bien après tout... sauf que non, c'est complètement de l'homophobie.

    RépondreSupprimer
  10. C'est tristement vrai.

    RépondreSupprimer
  11. Le pire c'est la mère à la fin... Comme répond très bien l'héroïne être homo ça veut pas dire être stérile. Et puis moi je suis hétéro et je veux pas de gosses pourtant... ça veut vraiment rien dire ;)

    RépondreSupprimer
  12. C'est vrai ! C'est exactement ça ! C'est fou comme cette BD tombe juste !

    RépondreSupprimer
  13. Comme le dise tout les autre ta petite BD est super
    Dommage que tu y mette un clicher de plus: celui sur les punk, la culture punk étant baser sur la tolérance et la valorisation des minorités ils sont rare ceux qui insulte les homosexuel armés de leurs canette de bière leur chien en laisse et leur crête sur la tête. N'oublions quand même pas qu'ils sont soit anarchiste soit communiste et ne les confondons pas avec les Skin au risque de perpétuer les clichés des autres.

    RépondreSupprimer
  14. Ah ça, les mères ne sont jamais contentes.
    Un beau trait, de l'humour, une elle histoire, que demander de plus ? Toutes les participations du projet17mai sont géniales et utilisent plusieurs types de genre. J'ai appris bien de petits détails de la vie auquel je ne pense pas facilement. Bonne continuation à tous les artistes. :)

    RépondreSupprimer
  15. @Neko : alors très bonne remarque... J'ai hésité à représenter des punks justement, pour toutes les raisons que tu as précisemment cité, et je voulais éviter ce cliché (j'ai tenté d'en éviter plein d'autres, bon fallait bien que je dérape ^^).
    Mais toutes les scènes décrites ici sont hélas inspirées de "faits réels". À vrai dire ce sont plus des "zonards" bourrés et agressifs que des punks à chiens. Une légère crête se devine sur un personnage, plus pour distinguer les silhouettes que pour désigner LES punks, je n'ai pas accentué le "total look Punk".
    Toutefois je comprends que ça puisse titiller un peu et placer un bémol au récit.

    @Tous : un énorme merci pour vos retours, remarques, commentaires. Je suis heureuse de voir que nous avons pu aborder ce sujet avec justesse et humour. C'est ce que j'espèrais faire au début de l'aventure. Merci Laetitia :)

    RépondreSupprimer
  16. ça fait chaud au coeur tous ces commentaires.
    Merci à tous et encore une fois, excellent job Kaouet !

    RépondreSupprimer