Projet 17 mai: Moon




Moon


22 commentaires:

  1. En plein dans le mil. Merci d'avoir corrigé le tir. :) J'espère que tu pourras la publier ailleurs, histoire que ça ne prêche pas que des convertis. :)

    RépondreSupprimer
  2. BAM ! J'adore. Ça résume toute la polémique. Ou presque.

    RépondreSupprimer
  3. Et bim. Je retiens l'image, je la balancerai à ceux qui prêchent que "l'équilibre de l'enfant gnagnagna."

    RépondreSupprimer
  4. Ouais, vous pouvez dire ce que vous voulez. Le fait est que dans un couple homo, l'enfant n'est pas en contact avec les deux sexes. C'est bien le cas dans une famille recomposée. Meme si ce n'est pas l'ideal pour l'enfant, c'est toujours mieux qu'un couple homo. (et je dis ca sans homophobie je suis gay)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum... Pour toi un enfant reste à la maison toute la journée ? oO
      (Et les familles monoparentales ? Il ne me semble pas que les enfants qui en viennent aient beaucoup plus de problèmes que les autres – je connais plus de jeunes traumatisés par les disputes incessantes de leurs parents à la limite.)

      Supprimer
    2. Pfff. Tous les enfants ont leurs histoires leurs particularités. Certains n'ont qu'un seul parent, d'autres des parents trop présents, d'autres des parents alcooliques, d'autres un père qui découche, d'autres une très grande famille, d'autres voyagent tout le temps et ne peuvent pas garder leurs amis, etc. Et puis certains ont deux papas ou deux mamans... Sont-ils vraiment plus traumatisés que les autres ?

      Les idées reçues ont vraiment la vie dure... Et l'homophobie est profondément enracinée dans les têtes, même des homos...

      Supprimer
    3. On peut être gay et homophobe. L'un n'empêche pas l'autre.
      Bon courage à toi!
      J'étais une homophobe intériorisée aussi avant, mais je me soigne...

      Supprimer
    4. Mais voyons, pour les enfants de familles homoparentales, ya des études qui ont montré qu'ils sont traumatisés à vie !! Si si, les même qui sortent une étude pour dire que le café ça fait des ulcères puis, un mois après, que ça guérit du cancer. Ou bien qui "prouvent" que les femmes qui viennent d'ovuler et qui sont mises dans une situation de viol potentiel développent de la force (magie, la masse musculaire apparaît comme ça). L'argument de l'intérêt supérieur de l'enfant est fallacieux, mais malheureusement, on aura beau leur démontrer leur sottise par A+B, les acharnés ça change pas d'avis facilement...

      Supprimer
  5. Bim ! Les enfants ont toujours raison ! ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Excellent, très bien trouvé !

    RépondreSupprimer
  7. Oh oui, merci !!
    J'ai grandi LITTÉRALEMENT sans père, jamais vu ni entendu, jamais d'homme à la maison, avec ma maman qui s'en porte très bien merci, et non, je ne suis pas déséquilibrée, ni sexuellement ni tout court. Alors, pourquoi un enfant avec des parents homosexuels le serait-il, hein ??!

    RépondreSupprimer