Projet 17 mai: Tristan




Tristan


34 commentaires:

  1. excellent le dessins :) il y'a un petit côté terreur graphique dans les premières cases.

    RépondreSupprimer
  2. excellent ! je m'attendais pas à une tel chute bravo :D

    RépondreSupprimer
  3. héhé bien vu ! La bible n'a rien dit sur la chirurgie : #fail

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te greffer un vagin ne fait pas de toi une femme, désolé. Tes chromosomes restent XY.

      Supprimer
    2. Quand on observe ce que c'est "être une femme" ou "être un homme", pas sûre que seuls les chromosomes soient déterminants. Si dans la rue en te voyant tout le monde pense que tu es une femme, et que toi aussi tu te penses comme une femme... C'est quoi la différence avec une "vraie femme" ?

      Supprimer
  4. Elle a pas un peu pris Christine Boutin ?
    :)

    RépondreSupprimer
  5. aha, excellent, j'adore bravo

    RépondreSupprimer
  6. Enorme, vraiment excellent !

    RépondreSupprimer
  7. Ahahaha ! Et vlan ! T'avais pas prévu ça, Bible, hein ? xD

    RépondreSupprimer
  8. Puis on peut aussi dire, je suis athée ^^ !

    RépondreSupprimer
  9. Ce trip est puissant ! Tout puissant ! (hein ? quoi ? la sortie ?)

    RépondreSupprimer
  10. Pourquoi la méchante est grosse? Ca aussi c'est un cliché. Les méchants sont toujours gros et moches. C'est bien connu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps, le perso gay n'est pas non plus trop à son avantage :)

      Supprimer
    2. Elle n'est pas gay, elle le dit elle même qu'elle est hétéro... Rappel, le 17 mai c'est aussi une journée contre la transphobie hein ><

      Supprimer
    3. Le mot phobie est quand même utilisé à tout va...

      Supprimer
  11. C'est bien, elle a des saines lectures cette dame !
    Ça a l'air trop fun, l'ancien testament :)

    RépondreSupprimer
  12. J'en reviens à la même chose... je suis chrétienne et j'aimerais que nous puissions montrer une image qui corresponde à celle que je me fait de Dieu : AMOUR, TOLERANCE & COMPASSION ! S'il vous plait, n'utiliser pas Dieu comme prétexte à la peur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah... Dieu... (soupir)
      Amour, Tolérance, compassion... parfois, c'est le message. Parfois. Mais en fait, tout dépend de qui fait parler Dieu et de ce qu'on lui fait dire. Dans cette planche, ce qui est "amusant" c'est que je me contente de citer Dieu dans les paroles qu'on lui prête au moment où il rencontre Moïse dans l'ancien testament (Lévitique 18:22 et 20:13). L'histoire des religions est pleine de sang et c'est terrible de se rendre compte que des textes dits "saints", qui inspirent aujourd'hui encore la foi de millions d'individus, regorgent de messages de haine d'une rare violence.
      Mais tu as raison de rappeler qu'il y a aussi des gens pour porter les messages positifs de leur religion. Je ne veux pas mettre tout le monde dans le même sac, ce serait une erreur. Et si ma démarche t'a choquée, tant mieux, c'est ce qui t'a fait écrire AMOUR, TOLÉRANCE & COMPASSION en majuscules, et c'est de ça que nous avons tous besoin.

      Supprimer
    2. En ce qui me concerne, je suis agnostique et, cependant, j'ai pris le temps de lire et étudier la Bible.
      Je dirais pour faire simple que citer ainsi l'Ancien testament, sans tenir compte de tout ce qui vient après (Jesus tout ça) c'est un peu comme dire que tous les Allemands sont des Nazis en s'appuyant sur des faits passés.
      Il faut remettre les choses dans leur contexte. Certes, la religion catholique fut dure à une certaine époque (et certes, certaines personnes n'ont pas bcp évolué depuis) tout comme les Allemands firent un choix peu judicieux en élisant au pouvoir un psychopathe moustachu qui souhaitait développer une race prétenduement supérieure en se basant pourtant sur des gènes récéssifs...
      Pour vous citer: "(...)tout dépend de qui fait parler Dieu(...)" c'est très juste, dommage que tout le monde n'ai pas cette intelligence, ce qui est à craindre ici ce sont les amalgames.
      Amalgames dont on se passerait bien puisque, en théorie, cette journée est censée être une journée de tolérance :)
      La plupart des gens s'accordent à dire qu'on ne combat pas la haine par la haine, alors pourquoi alimenter d'avantage le brasier entre deux communauté qui ne se sont jamais vraiment très bien comprises?
      Soyons clair: je ne pense pas que ce soit votre cas, j'en rajoute juste afin que les personnes qui ne comprendraient pas votre message puissent mieux l'appréhender avec un point de vue plus neutre :)
      Pour finir, vous avez raison: tout le monde a besoin de ces trois valeurs: Amour, Tolérance, Compassion que beaucoup revendiquent mais que très peu appliquent :(

      Supprimer
  13. Nara-Chan parce que tu crois que les homophobes n'utilisent pas Dieu comme prétexte ? Si l'évocation de la religion revient si souvent dans nos planches c'est que la religion est un argument très fréquemment brandi par les homophobes, enfin. Si on ne nous tapait pas dessus en à coups d'arguments pseudo-religieux on aurait absolument rien contre les religions.

    RépondreSupprimer
  14. Roh !
    Mais tout à fait : si un homme couche avec un homme comme avec une femme, c'est une abomination ! Sodomie mise à part (et il me semble que beaucoup de femmes sont pas fan fan de cette pratique, et que dans la religion, ça existe juste pas dans les "bonnes moeurs"), pour qu'un homme couche avec un homme comme avec une femme, ça veut dire ouvrir un des deux participants en deux pour lui faire un vagin... essayez d'imaginer la scène, avec le sang qui pisse de partout... si c'est pas abominable ça !
    Dieu avait tout prévu ! \^o^/
    S'juste que les gens cons sont pas capables de lire la consigne =D

    RépondreSupprimer
  15. dans de nombreux dessins de ce site, quand les homophobes sont représentés, ils sont bien souvent moches, gros, binoclards ou avec strabisme. ce sont presque toujours des vieux, bien souvent des femmes.

    alors on tente de rassembler des gens en leur trouvant un ennemi commun extérieur facilement identifiable ?

    l'histoire en elle-même est drôle ; c'ets dommage de la gâcher avec d'autres clichés, d'autres préjugés, d'autres haines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon... Soyons clair une bonne fois pour toutes...
      N'en déplaise aux lecteurs, cette histoire m'a malheureusement été inspirée par un personnage réel que j'ai à peine amoché.
      Par ailleurs, je ne sais pas si vous avez remarqué que bien souvent les "méchants" avaient la gueule de l'emploi... C'est vrai ça, pourquoi ? Manquons-nous à ce point d'imagination ? En fait, il s'agit surtout de huiler la mécanique narrative avec quelques archétypes qui viennent frapper l'imaginaire collectif et permettent au lecteur / spectateur de mieux comprendre le récit. Ce n'est évidemment pas obligatoire mais en ce qui me concerne, je n'avais pas envie de laisser planer une quelconque ambiguïté sur le personnage.
      Et puis merde, je me suis aussi fait plaisir à dessiner cette bonne femme, les plis, la sueur, c'était rigolo, j'ai kiffé, et tant pis pour ceux qui y verront ce qu'il ne faut pas forcément y voir.

      Supprimer
    2. s'agit-il de la caricature d'une espèce de pasteure/prédicatrice évangéliste américaine complètement barjo qui prononçait des sermons à des gosses devant les caméras?

      Supprimer
    3. Ben tiens, comme c'est pratique. Bizarrement les méchants qui sont gros sont toujours inspirés de la vraie vie, hein, c'est à croire que tous les gros sont des ordures....
      Ou alors la société est un tantinet grossophobe et même quand on pense enfin lire des histoires qui parlent de notre vécu LGBTPQIA+ on est quand même pas à l'abris de la misogynie (qu'on a pu voir dans d'autres histoires) ou de la grossophobie...

      Supprimer
  16. Heu et éviter la transphobie c'est accessoire ?
    Meuf = personne qui a une chatte c'est ça ?
    Un peu marre qu'on se mêle du contenu de mon froc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. y a pas de transphobie là-dedans... faut arrêter de s'offusquer pour tout!

      Supprimer
  17. Heu... rappelons qu'il s'agit ici d'observer la réponse d'un personnage à un autre. Il apparaît logique que sa rhétorique s'aligne sur le discours de son interlocuteur dont les invectives clivent nécessairement l'échange. Transophobie ? Sérieusement ? ... Nous nous sommes manifestement mal compris... Je ne suis pas certain que vous ayez saisi le sens de mon propos... Et en ce qui me concerne, je me fous éperdument de ce qu'il y a dans votre froc.

    RépondreSupprimer
  18. le début me fait énormément pensé au planche 'paracuellos', ou une vieille dame similaire gronde le petit garcon car il a dormi avec son copain :3

    RépondreSupprimer